Les arbres caducs : le chêne pédonculé

Le chêne pédonculé, commun dans la plus grande partie de l’Europe et de l’Asie mineure jusqu’au Caucase, est une des espèces européennes les plus grandes. Ces arbres majestueux sont également parmi les feuillus les plus longévifs.

Le Chêne pédonculé – Quercus robur :

De la famille de fagacées, le chêne est un arbre caduque emblématique de la forêt française :

  • Hauteur : 25 à 35 mètres en moyenne. Sa cime se divise en grosses branches tortueuses donnant un houppier irrégulier.
  • Écorce : Lisse est grisâtre au début, puis épaisse et profondément crevassée.
  • Feuilles : Ondulées à lobes arrondies, vert foncé un peu cireuse sur le dessus et pâle sur le dessous.
  • Fleurs : Fleurs mâles en chatons pendants, fleurs femelles en petits bourgeons terminaux.
  • Les fruits : Appelés glands, ils apparaissent entre octobre et novembre.
  • Le bois : Il est dur et résistant. Il convient à de nombreux usages tels que la tonnellerie ou encore la menuiserie et l’ébénisterie. Il est exploité entre 180 et 250 ans.
  • Durée de vie : 500 – 1000 ans

Température : moyenne annuelle entre 8 et 13°C. Ne tolère pas les fortes sécheresses estivales. Le chêne pédonculé est avide de lumière (essence héliophile). Cette essence est plutôt exigeante en eau et s’adapte plutôt dans des zones fraîches.

Pluviométrie : moyenne annuelle entre 600 et 1400 mm par an. Nécessite une réserve utile du sol supérieur à 120 mm. Le chêne pédonculé se trouve à des altitudes plus basses et préférera une station plane aux versants.

Sol : le chêne pédonculé appréciera les sols profonds, riche en eau et bien drainés. Il aimera les sols basiques à très acides.Il aime, également, les sols argilo-marneux.

Enracinement du Chêne : pivotant et profond.

Sanitaire : le chêne ne connaît pas de maladie importante, mais il est toutefois prudent de surveiller l’apparition d’Oïdium.

Fleurs males du Quercus robur

En architecture paysagère, le Quercus robur peut être utilisé comme arbre spécimen indigène, lorsque l’espace le permet. Une fois établi, cet arbre est tolérant à la sécheresse. Sur le plan écologique, Quercus robur est un arbre qui abrite une grande biodiversité d’insectes, il est donc très bénéfique. Les glands sont également une source de nourriture précieuse pour de nombreux mammifères et certains oiseaux.

Chêne pédonculé – Quercus robur
Vivaldi