Les arbustes caducs : le lilas commun

Originaires d’Asie les lilas sont cultivés en Chine depuis plus de 1000 ans. Au 16ème siècle, ils sont remarqués par l’ambassadeur d’Autriche dans les jardins du sultan Soliman II dit « Le Magnifique » qui en rapporte plusieurs pieds en Europe. Au 19ème siècle, Nancy est un centre horticole actif et reconnu au plan international. C’est Victor Lemoine, horticulteur nancéen, qui, avec son fils puis son petit-fils, créera des dizaines d’hybrides de lilas qui deviendront la lignée du lilas français. Entre 1876 et 1953, 214 cultivars sont créés, dont les premiers lilas à fleurs doubles. Les plus belles réussites sont attribuées à Emile Lemoine. Le lilas est un arbuste caduc, très drageonnant.

Le lilas commun – Syringa vulgaris :

Feuilles du Lilas commun
  • Plantation : Octobre / Décembre
  • Floraison : Avril / Mai
  • Hauteur : 5 à 7 mètres
  • Largeur : 1 à 4 mètres
  • feuilles opposées, simples, entières, glabres, ovales, parfois cordiformes, à apex aigu
  • fleurs violacées, lilas pâle ou blanches, en panicules denses, dressées, par paires à l’extrémité des rameaux ; floraison odorante
  • fruits, 1,5 cm, s’ouvrant par 2 valves
Fruits du lilas commun

Sanitaire : la bactériose du lilas (taches noirâtres sur les feuilles), l’oïdium, la teigne du lilas (chenille verte), l’otiorrhynque (feuilles découpées sur le bord), le cantharide (feuilles dévorées par un insecte vert)

Vivaldi