Les arbres caducs : l’érable

Les érables, représentants presque uniques de la famille des acéracées, comptent 124 espèces, de nombreuses sous-espèces, variétés et cultivars. Dans la nature, cette famille s’agrandit de nombreux hybrides qui compliquent la tâche des botanistes. Qu’ils soient de grands arbres, des arbustes ou des plantes naines, que leur feuillage soit vert, jaune ou rouge, que leur couvert soit discret en sous-étage ou qu’ils trônent en sujets majestueux isolés, il y a toujours un érable adapté à notre environne-ment. On les trouve dans les jardins, les parcs, les haies, les espaces verts et les forêts. Malgré cette diversité, ils possèdent quelques caractères communs ; ils sont tous à feuilles caduques, opposées, à nervuration palmée et généralement de forme lobée. Les fruits secs ailés (samares), collés par deux,sont caractéristiques. A peu d’exceptions près, ils occupent les régions tempérées de l’hémisphère nord.Depuis l’Antiquité, ils accompagnent l’histoire des hommes. L’imposante silhouette du sycomore a suscité la vénération des anciens, leurs feuilles ont fourni le motif de drapeaux, d’armoiries ou de timbres. C’est une feuille rouge d’érable à sucre qui orne le centre du drapeau canadien. La poésie et l’art pictural, au Japon, font une large place à ces espèces, qui sont maintenant fréquemment cultivées en bonsaï.

L’érable plane Acer Platanoïdes :

Feuilles de l’Acer platanoïdes

L’Acer platanoides est un arbre vigoureux, de grande taille, à feuilles caduques, au port étalé et à la couronne large et arrondie. Ses feuilles vert foncé sont opposées, palmées avec 5 lobes, jusqu’à 14 cm de long et 20 cm de large. Ses feuilles deviennent jaune/ orange en automne avant de tomber. Ses pousses sont d’abord vertes, puis se transforment en branches brun pâle. Son tronc peut atteindre un diamètre allant jusqu’à 1,5 m. Son écorce est grise/brune avec des cannelures verticales peu profondes. Ses fleurs monoïques jaune/vert sont petites et apparaissent en corymbes dressés avant que les feuilles n’apparaissent sur l’arbre. Son fruit vert est un samare double et mesure jusqu’à 15 cm de diamètre.

  • Plantation : Septembre à Novembre
  • Floraison : Avril
  • Hauteur : 10 mètres et plus
  • Largeur : 7 à 15 mètres

L’érable plane, connu également sous le nom d’érable de Norvège, est originaire d’Europe orientale et méridionale et d’Asie occidentale.

Érable plane – Acer platanoides

En architecture paysagère, l’acer platanoides s’utilise pour la plantation urbaine, y compris comme arbre des rues, en raison de sa tolérance aux sols compactés et de son fût clair. Une fois établi, cet arbre est tolérant à la sécheresse et à la pollution urbaine. La variété Acer platanoides Olmsted peut atteindre une hauteur de 20 m et qui est très belle lorsqu’elle est plantée en ligne ou en allée.

Sur le plan écologique, l’Acer platanoides est attrayant pour les insectes pollinisateurs. Ses feuilles constituent également une source de nourriture pour les larves de papillons et de papillons de nuit.

L’érable champêtreAcer Campestre :

Feuilles et fruits de l’Acer campestre

L’Acer campestre est un arbre moyen à feuilles caduques avec une couronne buissonnante compacte. Ses feuilles vert moyen à foncé sont opposées, palmées avec cinq lobes émoussés, jusqu’à 12 cm de long et 10 cm de large. Ses feuilles deviennent jaunes en automne avant de tomber. Son tronc peut atteindre un diamètre de 1 m. Son écorce grise/brun clair est finement fissurée. Ses fleurs jaunes/vertes sont petites, produites en corymbes en grappe érigée et apparaissent en même temps que ses feuilles. Son fruit vert est une samara ailée qui mesure jusqu’à 3 cm de long. L’Acer campestre, communément appelé érable des champêtre, érable commun (en Australie) et érable des haies (Amérique du Nord), est originaire de la plupart des pays d’Europe (y compris la France) et du sud-est asiatique. Il est très tolérant à l’ombre et vigoureux au début de sa vie. Une fois qu’il commence à produire des graines, il a besoin de plus de lumière et sa croissance ralentit. C’est une espèce intermédiaire qui s’établit dans les zones perturbées après la colonisation d’espèce pionnières.

Écorce de l’acer campestre
  • Plantation : Février ou Octobre
  • Floraison : Avril, Mai
  • Hauteur : 8 mètres et plus
  • Largeur : 4 mètres et plus
Érable champêtre – Acer campestrer

En architecture paysagère, l’Acer campestre s’utilise dans le cadre d’un mélange d’arbres indigènes. Dans son habitat naturel, il pousse à la lisière des champs et des forêts. C’est une espèce de couverture feuillue efficace, à la fois comme élément d’un mélange autoctone et comme espèce unique. Il forme également un arbre de parc attrayant. Sur le plan écologique, les fleurs d’Acer campestre sont attrayantes pour les insectes pollinisateurs. Ses feuilles attirent les pucerons et les acariens.

L’érable sycomoreAcer Pseudoplatanus :

Fleurs de l’Acer pseudoplatanus

Acer pseudoplatanus est un arbre à feuilles caduques à port étalé et à couronne bombée. Ses feuilles vert foncé sont palmées, avec 5 lobes, jusqu’à 14 cm de long et 20 cm de large. Ses pétioles sont généralement teintés de rouge. Son écorce est grise/brune et, à maturité, forme des plaquettes sur le tronc. Ses fleurs jaunes/vertes sont produites en grappes pouvant atteindre le nombre de 50 sur des grappes pendulaires. Ses fruits sont des samares ailées appariées dont la graine peut mesurer jusqu’à 1 cm de diamètre, l’aile aidant à la dispersion de la graine à distance.

L’espèce Acer pseudoplatanus, communément appelée érable sycomore, est originaire d’Europe centrale et d’Asie du Sud-Ouest. Il est considéré comme une espèce envahissante et a la faculté de supplanter les autres arbres, bien qu’avec le temps (au moins un siècle), les autres espèces rétabliront l’équilibre dans la mesure où l’humain ne perturbe pas la zone concernée.

Fruits de l’acer pseudoplatanus
  • Hauteur : 20 à 30 mètres.
  • Écorce : Au début mince, lisse, grise-jaune brillante puis brun-rouge à larges plaques écaillées.
  • Feuilles : Simples, à 5 lobes ovales plus ou moins dentés, 9 à 15 cm. 
  • Fleurs : Verdâtres, petites, en grappes terminales pendantes et allongées.
  • Fruits : Appelés « samares », doubles, en forme d’accent circonflexe.
  • Le bois : Dur, homogène, blanc nacré ou rosé. Apprécié en menuiserie.
  • Durée de vie : 300 – 500 ans

En architecture paysagère, l’Acer pseudoplatanus utile en tant qu’arbre robuste de rue. Il peut être planté comme arbre brise-vent dans des zones très exposées. Cet arbre est tolérant à la pollution urbaine et à l’exposition maritime. Il faut cependant être très prudent en le choisissant car il s’auto-ensemence plus que facilement facilement. Sur le plan écologique, les fleurs d’Acer pseudoplatanus sont attrayantes pour les insectes pollinisateurs. Ses feuilles sont attrayantes pour un certain nombre d’espèces de papillons diurne et nocturne.

Vivaldi