Choisir des couleurs

Les couleurs primaires

Les couleurs dites primaires sont celles qui ont la particularité de ne pas pouvoir être produite en mélangeant des couleurs entre elles.

Les trois couleurs primaires

À partir de ces trois couleurs, on peut créer toutes les autres couleurs présentent sur le cercle des couleurs. Par exemple, le mélange des trois couleurs primaires donne du noir.

Mélange des trois couleurs primaires

Les couleurs secondaires

Viennent ensuite les trois couleurs secondaires qui sont obtenues par le mélange de deux couleurs primaires.

Les couleurs secondaires

Les couleurs tertiaires et intermédiaires

Les couleurs tertiaires résultent du mélange des couleurs secondaires et primaires.

Contrairement aux secondaires et tertiaires, les couleurs intermédiaires s’obtiennent par le mélange en parts inégales soit de deux couleurs primaires soit d’une couleur primaire et d’une couleur secondaire.

Le cercle chromatique

Le cercle chromatique regroupe à minima les couleurs primaires, secondaires et tertiaires. Son utilisation permet d’apprendre à associer les couleurs, c’est à dire choisir une ou plusieurs couleurs complémentaires à une couleur donnée. Il reproduit les couleurs du spectre de lumière visible.

Le cercle chromatique simplifié avec les douze couleurs de base

Un infini simplifié
La lumière blanche se compose de toutes les couleurs visibles, qui forment un spectre infini tel qu’il apparaît dans un arc-en-ciel. Pour des raisons de commodité, le cercle chromatique restitue cette infinité sous forme de 12 couleurs de base.

Valeur des couleurs

La couleur possède aussi un aspect clair ou foncé, appelé valeur. Pour afficher les valeurs, le cercle chromatique propose plusieurs anneaux : deux grands anneaux pour les ombres foncées et deux petits pour les nuances claires.

Nuances et ombres
Une ombre est la couleur augmentée de noir et une nuance la couleur augmentée de blanc.

Dégradé infini
Un dégradé continu du blanc au noir se décompose en cinq étapes. Une nuance ou une ombre peut se trouver à n’importe quel emplacement du continuum.

Du continuum au cercle chromatique

Monochromes
Les palettes monochromes n’ont pas de profondeur chromatique, mais fournissent le contraste des valeurs.

Couleurs monochromes

Analogues
Les couleurs adjacentes sont dites analogues. Elles partagent les teintes fortes et créent une harmonie agréable et peu contrastée.

Couleurs analogues

Complémentaires
Les couleurs opposées sur
le cercle chromatique sont dites complémentaires Elles permettent de créer un contraste.

Couleurs complémentaires

Complémentaires adjacentes
De chaque côté de la complémentaire se trouvent ses couleurs analogues. Cette palette est dite complémentaire adjacente.

Couleurs complémentaires adjacentes

Exemple d’utilisation du cercle chromatique

Deux couleurs
Tracer un trait exactement l’une en face
de l’autre sur le cercle.

Trois couleurs

Tracer un triangle : ajout de deux teintes qui entourent
une complémentaire.

Quatre couleurs

Tracer un rectangle : ajout de deux teintes qui entourent
deux complémentaires.

Vivaldi